Article 1 – Objet

Les présentes conditions générales de vente (« CGV ») ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles un particulier (le « Client ») pourra réserver les salles de karaoké en ligne sur www.musikam.fr (le « Site »).

Article 2 – Modification des présentes

Musikam se réserve le droit, à tout moment, de modifier les présentes CGV. Le Client s’engage à prendre connaissance des présentes avant toute réservation sur le Site.

Article 3 – Prix

Les prix des réservations sont indiqués lors de la réservation en euros toutes taxes comprises, par salle et pour la durée indiquée.

Musikam se réserve le droit de modifier ses prix à tout moment, tout en garantissant au Client l’application du prix en vigueur au jour de la réservation.

Article 4 – Modalités de réservation

Le Client a la possibilité de réserver des salles de karaoké sur le Site ou par téléphone auprès de Musikam Rennes Cap Malo.

Lors de la réservation, la disponibilité des salles de karaoké est indiquée en temps réel au Client.

La confirmation de la commande entraîne l’acceptation des CGV par le Client et forme le contrat.

Une confirmation est envoyée par email à l’adresse indiquée par le Client accusant réception de la réservation et de son paiement.

Article 5 – Paiement

Le paiement des réservations s’effectue au moyen de cartes bancaires de paiement. Les cartes bancaires de paiement acceptées sont indiquées sur l’interface de réservation avant d’accéder à la page de paiement.

À aucun moment Musikam n’enregistre ni ne transmet les coordonnées bancaires de ses clients. La transaction est entièrement gérée par e-transactions.

En renseignant vos informations bancaires lors de la réservation, vous acceptez qu’en cas d’annulation de la réservation ou d’omission de payer sur place des frais seront demandés dans certains cas et vous serez alors débité automatiquement. Consultez le paragraphe “Remboursement et annulation” pour plus d’informations.

Article 6 – Accès aux salles de karaoké

Le Client est invité à se présenter au moins 10 minutes avant l’heure de sa réservation au jour de la réservation pour accéder à la salle.

En cas de retard, Musikam ne pourra pas décaler la session qui démarrera à l’heure et au jour convenu.

Article 7 – Remboursement et annulation

En cas d’annulation jusqu’à 72H avant la réservation, le Client sera intégralement remboursé.

En cas d’annulation moins de 72H avant la session, il sera proposé au Client un nouveau créneau pour le même nombre de personnes et la même durée.

En cas d’annulation moins de 1H avant la session, il ne sera proposé au Client aucun remboursement et aucune solution de remplacement.

Pour toute demande d’annulation ou de modification de votre réservation, veuillez contacter Musikam par téléphone au numéro indiqué sur le site internet dans la rubrique « nous contacter ».

Le Client ne bénéficie d’aucun droit de rétractation, conformément aux dispositions de l’article L 121-20-4 du Code de la consommation.

Article 8 – Protection de la vie privée

Musikam s’engage à respecter la confidentialité des données personnelles communiquées par le Client sur le Site conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978. Par ailleurs, les informations communiquées par le Client ne seront jamais communiquées à des tiers à des fins publicitaires.

Le Site utilise des cookies pour le bon fonctionnement de la réservation, notamment conserver la langue et la devise préférée du Client.

Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, le Client peut à tout moment exercer son droit d’accès au fichier, son droit d’opposition et son droit de rectification ou de suppression pour les renseignements le concernant en adressant sa demande (en mentionnant ses nom, prénom, adresse de messagerie électronique, adresse postale) à l’adresse suivante chanteur@musikam.fr.

Article 9 – Droit applicable

Les présentes sont soumises au droit français.

Pour toute réclamation, le Client peut envoyer un email au service client via la page contact du Site afin d’obtenir une solution à l’amiable. A défaut, les tribunaux français seront compétents.